Un journal purement révolutionnaire  
     Accueil    Download    Soumettre un article
  Se connecter 4 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.


Anarkhia FAQ (Questions fréquentes)
Catégorie : Principal -> Communisme

  

Question
Qu'est-ce que le Communisme?
Quelle est la Thorie de la socit Communisme?
Quel sont les confusions autour du terme Communisme?
Qu'elle est l'histoire du mouvement Communiste?
Qu'elle est l'histoire des anarchistes dans le mouvement Communiste?
Qu'elle est l'histoire des marxistes dans le mouvement Communiste?

Réponse

 Qu'est-ce que le Communisme? 

Le Communisme est une théorie économique et sociale, qui selon l'adage économique « à chacun selon ses besoins, de chacun selon ses moyens », et une société sans division de classe.

La référence au communisme par divers mouvements politiques, philosophiques, sociaux, etc. n'ayant qu'un accord partiel sur le contenu du concept (avec des divergences sur des points essentiels), rend difficile de circonscrire le communisme.

Le communisme existe depuis longtemps (on considère ainsi parfois qu'il est présent dans la pensée de Platon, ou d'après certains ethnologues, le communisme primitif aurait existé avant l'apparition de l'agriculture), mais c'est devenu un des mouvements majeurs sur le plan politique et social, depuis le 19e siècle.

Le concept de communisme est l'objet d'un débat sémantique, selon deux axes qui interfèrent :

  • lutte « interne », entre communistes revendiqués (qui peuvent s'opposer politiquement et théoriquement). En effet, il existe diverses factions opposées (et qui, historiquement, se sont combattues dès la première internationale) revendiquant le terme (comme d'ailleurs pour toute théorie politique) ;
  • lutte « externe », entre communistes et non-communistes ou anti-communistes, par exemple savoir si les désastres, environnementaux, humains ou sociaux, allant jusqu'à des crimes de masse commis ou provoqués par les régimes des pays de l'ex-Bloc "communiste" étaient ou non liés à l'idéologie communiste ou à un autre facteur.


Haut de page

 Quelle est la Thorie de la socit Communisme? 

Une socit communiste peut tre dfinie comme une socit dans laquelle les relations conomiques sont de type communiste. Si des anthropologues pensent que certaines socits primitives peuvent tre considres comme des socits de type communiste , bien qu'aucune socit connue ne soit prive de hirarchie, il n'a jamais exist de socits fonctionnant conomiquement de manire communiste dans l'histoire humaine, l'exception peut-tre de certaines expriences comme :

  • Dans une bonne partie de la Catalogne en 1936/38, au cours de la rvolution ;
  • Dans des communauts o domine une forte adhsion des principes, tels que des communauts religieuses (couvents) ou des communauts de rfugis (Kibboutz) ;
  • Dans des conditions hostiles rendant ncessaire une solidarit extrme : Kibboutz (bis), socit Inuit traditionnelle o les ressources alimentaires sont collectives et l'entraide forte. Le relchement des contraintes et l'arrive de la socit de consommation modifie alors fortement l'organisation et s'loigne du modle communiste.

    Dans le monde actuel, le communisme est experiment partiellement et reste donc essentiellement un projet de socit.

    Le projet de socit communiste repose sur la proprit collective des moyens de production, c'est--dire des usines, des terres agricoles cultives ou d'levage, des moyens de transport, etc., pour assurer tous la disposition de biens chacun selon ses besoins . La distribution est considre comme une branche de la production et est donc aussi collectivise.

    Dans une socit communiste, les relations conomiques reposent sur la Gratuit : il n'y a ni commerce, ni argent, ni change, ni tout autre rapport marchand, cela tant la fois impossible et inutile (chacun ayant tous ses besoins couvert par le mode de production, il n'y a plus d'change proprement parler). La proprit individuelle est, sinon abolie, du moins trs limite, de sorte que la notion de don disparait aussi (voir logiciel libre titre d'illustration).

    Le communisme admet que tous ne sont pas aussi productifs pour tout, et qu'il doit attendre une production de chacun selon ses capacits , mais il considre que gnralement chacun peut son gr se livrer l'occupation de son choix, qu'on peut abolir la division sociale du travail sans mettre en pril la production et donc la disponibilit des biens (sa vision est proche cet gard de la socit post-industrielle voque par Hermann Kahn), et supprimer toute force coercitive, comme la police ou l'arme, et plus gnralement fonctionner sans tat. Il admet que certaines tches et fonctions sont plus dsagrables ou agrables que d'autres, et compte sur la dmocratie directe pour juguler les conflits, notamment ceux relatifs la production. Comme une apprciation diffrente par chacun des besoins et des capacits des uns et des autres pourrait gnrer de grandes divergence cet gard, le communisme prne suivant la distinction introduite par Marx l'utilisation d'une chelle absolue de valeur des objets, la valeur d'usage tant quivalente la valeur de production (le cot de l'objet ou du service), et nie la pertinence d'une valeur relative l'opinion diverse des personnes (valeur d'change).

    La thorie communiste voque aussi le principe du matrialisme historique, mais galement (du moins pour les anarchistes communistes) le principe d'entr'aide.


    Haut de page

  •  Quel sont les confusions autour du terme Communisme? 

    Beaucoup de confusions existent autour du terme Communisme. Il est assez souvent confondu avec Le mouvement Marxiste ou Marxiste lniniste qui produiront quelques socits dictatoriales gestion tatique du capitalisme (concentration du capital). Il est aussi confondu avec Collectivisme politique et/ou conomique.

    Quelques annes aprs la rpression de la commune de paris de 1871, et jusqu'en 1917, les marxistes taient dsigns comme collectivistes et les anarchistes de communistes , du fait que le premier courant utilisait l'tat comme outil de transition, au contraire du second qui utilisait des moyens libres et autonomes pour atteindre le but recherch.

    Concrtement, une socit communiste est dfinie comme une socit sans classes et sans tat, Les ralisations pratiques par les rpubliques sovitiques ne ralisrent aucunement l'abolition des classes sociales (puisqu'il y avait les administrateurs et les administrs) ni encore moins l'abolition de l'tat.


    Haut de page

     Qu'elle est l'histoire du mouvement Communiste? 

    Le mouvement politique anti-capitaliste nat dans les annes 1840. Port par une classe ouvrire dmographiquement croissante et pauvre, il se dveloppe plus tard au sein de l'AIT, dont il est l'un des principaux courants. Au lendemain de la dfaite de la Commune de Paris en 1871, c'est la scission entre marxistes et anarchistes autour de la question de la mthode pour liminer la proprit individuelle caractristique du capitalisme : les marxistes estiment ncessaire une priode de transition avec collectivisation des proprits, sous le contrle d'tat socialiste devant dprir progressivement ; alors que les anarchistes prnent une abolition directe de la proprit, tout en organisant la fdration conomique des moyens de production et de consommation. Le mouvement communiste est donc compos de deux branches politiques principales : anarchistes et marxistes.


    Haut de page

     Qu'elle est l'histoire des anarchistes dans le mouvement Communiste? 

    Les anarchistes, aprs l'insurrection de la commune de Paris (1871) o ils sont nombreux lutter, s'investissent pour une partie dans l'anarcho-syndicalisme, et une autre dans l'anarcho-communisme, mais aussi l'anarcho-individualisme. Ils sont au premier plan de la cration de la CGT en France et de celle des Industrial Workers of the World dans les annes 1910 et 1920 aux tats-Unis. Ils participent la rvolution russe, notamment Cronstadt, ou en Ukraine dont ils sont porteurs d'un mouvement rvolutionnaire et d'expropriation des terres des grands propritaires, puis d'autonomie des communes. Ils jouent un rle de premier plan avec la puissante CNT en espagne et plus particulirement en Catalogne lors de la rvolution espagnole de 1936, o la collectivisation permit l'exprimentation du communisme dans plusieurs collectivites. Dans le premier cas ils sont crass par l'arme dirige par Trotsky, dans le deuxime cas par les staliniens ou les rpublicains qui participent la contre-rvolution. Par la suite, l'anarchisme en tant que mouvement organis perd de sa force, cause de l'illusion propag par les diffrents partis ou militants marxistes/lninistes et malgr la ralit que les anarchistes russes, exils, ont rapports de la russie, mais le mouvement anarchiste semble reprendre la fin du XX sicle, d'une part par la dsillusion manifeste avec l'apparition de la ralit de l'URSS aprs l'croulement du mur , du mythe socialiste russe (par l'ouverture des archives), et tout rcemment l'volution de la politique de la Chine marxiste , du capitalisme d'tat, vers un capitalisme priv.

  • La branche Anarchiste communiste regroupe galement divers groupement plus ou moins complmentaires : les kropotkinistes, les malatestiens, les archinovistes (plus collectivistes que communistes), les reclusiens, communistes de conseil, communalisme libertaire, etc.


    Haut de page

  •  Qu'elle est l'histoire des marxistes dans le mouvement Communiste? 

    Les marxistes participent la fondation et au dveloppement des partis nationaux sociaux-dmocrates qu'ils regroupent en 1889 au sein de la IIe Internationale. Cette dernire explose au dbut de la Premire guerre mondiale en 1914. Seule une minorit dfend le principe de l'internationalisme et s'oppose la guerre et maintient des liens internationaux au cours des confrences de Kiental et Zimmerwald en Suisse. C'est en partie pour des causes lies la guerre qu'clate la Rvolution russe en 1917, qui aboutit, aprs un processus de rvolution permanente long de huit mois, la prise du pouvoir par les Soviets (conseils) d'ouvriers et de soldats, puis leur destruction par les bolcheviks qui se rendent majoritaires en octobre (calendrier russe) par l'extermination de leurs concurrents mencheviks.

  • La branche marxiste, regroupe des courants politiques divers, complmentaires, mais aussi parfois antagonistes : marxisme, lninisme, trotskysme, bordiguisme, luxembourgisme, castrisme, guevarisme, autonomes, conseillisme, etc.


    Haut de page





  • Temps : 0.0198 seconde(s)