Un journal purement révolutionnaire  
     Accueil    Download    Soumettre un article
  Se connecter 4 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.


  Posté le jeudi 11 novembre 2010 @ 11:36:54 by blackcat
Contributed by: blackcat
Depuis le report d’un an de la réfection de Gentilly-2, annoncé par Hydro-Québec à la fin de l’été, voici un bref résumé nucléaire.

Brèves nouvelles nucléaires (Québec: été-automne 2010)

Rest of the text:

Suite au report d'un an par Hydro-Québec de la réfection de la centrale nucléaire Gentilly-2, on apprend que notre société d'État veut prolonger sa durée de vie de 6 mois pour ensuite demander la réfection à une agence fédérale canadienne. Le gouvernement libéral entendra-t-il raison et tiendra sa promesse pré-électorale de ne pas rénover cette centrale vétuste? La démocratie, notre santé, notre sécurité et la rationalité économique auront-ils raison des jeux de corridors malsains?

* Des déchets radioactifs sur le fleuve Saint-Laurent
* La centrale nucléaire Pointe-Lepreu; rien ne va plus
* La Commission canadienne de sûreté nucléaire propose de nouvelles audiences pour la réfection de G2
* SNC-Lavalin veut acheter Énergie atomique du Canada
* L’ADQ veut la réfection de Gentilly-2… suite à une « commande » inconnue
* Les CMDN une fois de plus à l’Assemblée nationale…
* Forum parallèle au forum sur les énergies à Montréal
* Campagne radioactive dans le métro et sur le net
* Résistance monstre en Allemagne contre les déchets nucléaires
* [vidéo] Yvon Irradier en campagne électorale au festival de la relève de Trois-Rivières


Des déchets radioactifs sur le fleuve Saint-Laurent

L’entreprise Bruce Power de l’Ontario désire transporter de ses déchets jusqu’en Europe. Ils devront transiter par les Grands Lacs, le Saint-Laurent et l’océan Atlantique. Ils seront alors transformés entre autres en chaudron! Les restes plus toxiques seront ensuite retournés par le même chemin jusqu'en Ontario. Plusieurs cuves contenant entre autre du plutonium sont grosses comme 10 autobus scolaire. Des audiences de la Commission Canadienne de Sécurité Nucléaire (CCSN) ont d’ailleurs eu lieu fin septembre. Elles ont même dues être prolongées suite aux nombre élevé de personnes opposées désirant se faire entendre (Maires, États américains, communautés autochtones, citoyenNEs,…).


La centrale nucléaire Pointe-Lepreu; rien ne va plus

Pointe-Lepreu est le « grand frère » de quelques années de Gentilly-2. Elle est située au Nouveau-Brunswick. Suite aux différents problèmes associés à sa réfection (problèmes technologiques, nombreux retards, dépassement des coûts), Hydro-Québec a décidé de reporter sa décision d’entrer dans le bal nucléaire cette année. Dernièrement, on apprenait qu’une autre brique est tombée sur le projet. Ils vont devoir recommencer presque à zéro. Quand on pense aux dépassements de coûts, le fédéral a avant la réfection qu’il serait prêt à aider… ce qui n’est pas le cas pour le Québec où tous les contribuables seront les seuls financiers de l’aventure. À la longue de voir tomber des briques au Nouveau-Brunswick, verrons-nous un mur de résistance se créer devant le lobby nucléaire ?!?! Les intellectuels capitalistes le disent en majorité : « l’énergie nucléaire est un trou sans fond de dépenses » (Institut Fraser, l’association des gros consommateurs d’énergies de l’Ontario, Warren Buffet, les agences de cotations boursières de Wall Street …)


La Commission canadienne de sûreté nucléaire propose de nouvelles audiences pour la réfection de G2

Au début de l’automne, la CCSN a dû annuler ses audiences publiques concernant la réfection de Gentilly-2 suite au revirement soudain d’Hydro-Québec dans ce dossier et son désir de reporter la réfection d’un an. Des audiences publiques auront lieu au sujet de la demande d’Hydro-Québec de renouveler les permis d’exploitation de la centrale nucléaire Gentilly-2 et son installation de gestion des déchets radioactifs solides, situés à Bécancour, en Mauricie. La Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) a annoncé de nouvelles dates, soit le 10 décembre à Ottawa et les 13 et 14 avril 2011 à Bécancour. Pour participer aux auditions, la date limite pour envoyer votre demande est le 14 mars 2010. En décembre, Hydro-Québec se présentera aussi devant la commission pour demander une prolongation de 6 mois de fonctionnement car G2 devrait-être fermé en 2011 (vie utile de la centrale).


SNC-Lavalin veut acheter Énergie atomique du Canada

SNC-Lavalin et aussi Bruce Power (cpnie ontarienne nucléaire) ont tous 2 soumissionnés pour l’achat d’Énergie atomique du Canada Ltée. que le gouvernement fédéral veut privatiser. EACL est l’agence de développement et de promotion de la technologie nucléaire Candu présente en Inde, en Corée du sud, au Pakistan,… SNC est à surveiller car il mettra de la pression sur ses représentants au parti Libéral du Québec. Dernièrement ils ont acheté une boîte de consultants nucléaires Nucléonex.


L’ADQ veut la réfection de Gentilly-2… suite à une « commande » inconnue

L’ADQ avec une approche populiste et démagogique défend depuis peu la réfection de Gentilly-2. Se voulant sous-contractant politique de l’élite économique, Gérard Deltell a lancé une pétition pour la réfection. Comme il l’a mentionné lors d’une allocution à l’Université du Québec à Trois-Rivières, l’idée ne vient pas de lui mais d’une « commande » dont il a refusé de dire la provenance. Selon les médias, sa pétition ne lève pas fort fort et même nous donne des munitions contre le projet de réfection.


Les CMDN une fois de plus à l’Assemblée nationale…

mais cette fois dans la rue. Durant la semaine sur l’évaluation de la loi sur les mines, les CMDN ont acceptés avec grand plaisir l’invitation lancée par Sept-Îles sans uranium (SISUR) pour un pique-nique nucléaire devant l’Assemblée nationale. Pour l’occasion, le SISUR a érigé des tentes de prospection minière et acheté les droits miniers sous le parlement (claim). (voir photos en pièces jointes)


Forum parallèle au forum sur les énergies à Montréal

Lors du forum sur les énergies qui s’est déroulé à Montréal, un forum sur l’énergie nucléaire et les gaz de schistes a eu lieu. Le forum fut l’occasion de dévoiler que plus de 250 municipalités québécoises ont signé la résolution pour sortir du nucléaire, 9588 personnes ont signées des pétitions, 80 groupes font parties du Mouvement Sortons le Québec du nucléaire (MSQN), plusieurs médecins s’opposent au nucléaire et une 40aine d’artistes aussi.


Campagne radioactive dans le métro et sur le net

Une campagne dénonce actuellement le nucléaire au Québec dans les métros de Montréal et sur le net.

Voir le lien suivant et signer la pétition. Il s’agit de la 5e pétition si ce n’est pas davantage concernant le nucléaire au Québec. L’intérêt est ici de mettre en lumière l’ensemble de la filière nucléaire. Car des projets d’extraction d’uranium à Sept-Îles, dans les hautes Laurentides et dans le nord du Québec sont en branle. On doit penser à l’extraction, au transport, à la production d’énergie et ses émanations, à la gestion des déchets et à la fabrication des bombes atomiques.

Voici le lien : http://www.sortonsquebecnucleaire.org/


Résistance monstre en Allemagne contre les déchets nucléaires

Au début novembre, plus de 10 000 manifestants sont sortis dans les rues pour dénoncer et bloquer le transport de déchets de la France jusqu’en Allemagne. 20 000 policiers ont été mobilisés pour assurer le déplacement par train et par camion. En 2008, plus d’une centaine de citoyenNEs s'étaient enchaînées aux voies ferrées pour empêcher sa circulation.


Yvon Irradier en campagne électorale au festival de la relève de Trois-Rivières

Lors du festival de La Relève du Gambrinus à Trois-Rivières, un musicien qui n’a aucun rythme et aucune connaissance musicale s’y est présenté dans le but de parler de la centrale nucléaire Gentilly-2. Il n’a malheureusement pas gagné le concours mais la majorité des personnes présentes ont accroché le « carré jaune » (signifiant l’opposition à la réfection de Gentilly-2 et à la filière nucléaire) et ont laissé leurs coordonnées.



Liens Relatifs




Temps : 0.0521 seconde(s)