Un journal purement révolutionnaire  
     Accueil    Download    Soumettre un article
  Se connecter 16 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.


  Posté le lundi 20 avril 2009 @ 03:35:10 by anarkorevolter
Contributed by: anarkorevolter
IdéologieKen McCarthy et ses " faits "
Par le prole revolt collective 8:38am Dec 7 '99


Des réactionnaires accusent les anarchistes du Black Bloc de Seattle d'être des agents provocateurs. Malgré des témoignages visuels et les reportages de militants, des réactionnaires, tel Ken McCarthy de Brasscheck, tentent toujours de faire porter le blâme de la violence policière/étatique/capitaliste à Seattle aux " anarchistes d'Eugene (1) ", aussi connu sous le nom de Black Bloc, qui ont pratiquer la destruction de propriété des grandes corporations. D'après McCarthy (comme dans sénateur McCarthy (2) ), le " fait " que la police fut incapable d'arrêter plusieurs des participants du Black Bloc est une preuve que ces participants étaient des flics, malgré le fait que les témoins (incluant les mass-médias !...common Ken !) et eux-mêmes ont déclaré qu'ils ont intentionnellement évité la police du mieux qu'ils ont pu. Tout ce que nous avons entendu dit que le Black Bloc se sauvait des flics aussi tôt qu'il les voyait et pouvait se pousser. En fait, à la télévision ce jour là, la plus part des images de gens détruisant des propriétés étaient prises d'un bloc ou deux des lignes de police ! McCarthy a dis, et nous citons, Que la police observait passivement et permettait les destructions. Bien sur la police de dealait pas directement avec le Black Bloc. . . Il semble qu'ils ne pouvaient pas les voir très bien, s'ils le pouvaient.

Cela ne ressemble pas selon nous à des tactiques policières/cointelpro (3). . . mais plutôt à du gros bon sens : si vous participez à du militantisme illégal, et que vous chérissez le peu de liberté que vous avez, alors vous vous tenez crissement loin de ceux qui pourraient vous arrêter ! Spécialement si ce que vous faites n'est pas symbolique, mais une forme réelle et concrète de lutte, et que vous aimeriez pouvoir continuer de la faire !

Et personne ne pose la vraie question importante : s'il s'agissait de policier déguisé en manifestants, pourquoi n'attaquaient-ils que des propriétés de grandes corporations ? Pourquoi n'ont-ils pas cherché à discréditer les manifestations en détruisant des " petits magasins familiaux " ou en attaquant physiquement des délégués de l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

Nous pensons que cette attaque contre les "anarchistes " est partiellement due au fait que les libéraux (4), les conservateurs, les léninistes et le reste de la clique capitaliste ne veulent pas dealer avec le fait que les " anarchistes " furent très bien (auto)organisé et préparé. . . et tout ça sans l'aide de la hiérarchie ! Le simple fait du succès de ces actions (c'est à dire peu de gens se sont fait prendre et les grandes corporations se sont fait concrètement attaquer), et des nombreux autres services que les anarchistes ont servis à Seattle, ont discrédité le besoin de structures organisationnelles hiérarchiques et ont exposé le mensonge réformiste/étatiste ! Ils ne veulent pas dealer avec le fait que " le peuple " en a de plus en plus plein son casse ! On n'a qu'à voir la sympathie populaire pour la destruction de propriété (qui est plus large que ce que désireraient les pacifistes et les réformistes) malgré le fait que les bureaucrates et les médias ont travaillé dur pour nous convaincre que détruire la propriété des grandes corporations c'est mal. Ils ne veulent pas dealer avec le fait que nous nous laisserons pas apaiser par des réformes pour toujours. . . Nous voulons tout ! Et nous n'avons pas besoins de médiateurs et de bureaucrates pour les obtenir. . . Nous prendrons tout nous même !

(mauvaise) traduction : Nicolas, Groupe anarchiste Émile-Henry (Québec)

Toutes les notes sont du traducteur
(1) On parle beaucoup des " anarchistes d'Eugene " ces temps-ci dans les médias et les milieux militants aux États-Unis parce que cette ville de l'Oregon les manifs du 18 juin y ont tournée à l'émeute et que la répression y fut particulièrement brutale (un anarchiste a pris SEPT ans de prison pour avoir lancer une brique sur un flic)

(2) référence au sénateur McCarthy, initiateur de la chasse aux sorcières anticommunistes qui a marqué l'Amérique des années 1950.

(3) Cointelpro : programme de répression domestique brutale mis sur pied par le FBI pour venir à bout des mouvements radicaux (en ont été victime les communistes, les socialistes et les militants noirs radicaux des années 1960-1970).

(4) Libéral est employé ici dans le sens américain qui recouvre grosso-modo ce que l'on qualifierait au Québec et en Europe de social-démocrate. . .


Liens Relatifs




Temps : 0.0834 seconde(s)